Nuage de mots clés

72H Chrono - Contraception d'urgence Une question ? Dico

Ca m'est arrivé

J'ai un copain de 18 ans qui sort avec une fille de 14 ans. Sa mère a décidé de porter plainte pour détournement de mineure. Sachant que la fille est consentante pensez vous qu'il risque quelque chose et si oui quoi ?

QUESTIONS DE CONTRACEPTIONS

Pour aller plus loin : Sexualité

  • A quoi sert un Centre de Planification et d’Education Familiale ?

    Attention, en Savoie, il n'y a pas de "Planning Familial" mais des Centres de Planification.

    Dans les centres de planification, on trouve des professionnels : Médecin, Assistante d'Accueil, Conseillère Conjugale et Sage-femme.

    Qui proposent :

    • Des informations et consultations médicales pour une contraception (pilule, préservatifs...), une contraception d'urgence ( pilule du lendemain).
    • Des informations sur la sexualité
    • Des tests
      • de grossesse (si les règles sont en retard ou anormales).
      • pour le VIH/SIDA et les Infections Sexuellement Transmises.
    • Des entretiens
      • en cas de difficulté de relation avec l'ami(e), ou les parents.
      • de réflexion en cas de grossesse.

    Les consultations sont gratuites et confidentielles. Il n'est pas nécessaire d'avoir l'autorisation des parents.

    Les contraceptifs sont gratuits pour les mineurs et les jeunes en difficulté financière.
    Les entretiens, la contraception d'urgence, les tests de grossesse,  les tests pour les IST, le VIH/SIDA sont gratuits pour tous.

    A Chambéry : le centre est ouvert du lundi matin au jeudi soir

    Mais dans les autres villes, ce sont des antennes de Planification qui sont ouvertes seulement pendant les heures de cours, mais,
    à Aix les Bains, Albertville , Bourg St Maurice et Moûtiers il est possible de consulter entre 12 et 14H.
    Essayez d'en parler à l'infirmière scolaire, au CPE, à un surveillant ou à l'Assistante sociale du collège pour avoir une autorisation de sortie.

    Le Centre de Planification peut établir un justificatif pour le collège ou le lycée
    Essayez d'y aller pendant les vacances.


    En cas de soucis, téléphonez .

    Si personne ne vous répond au téléphone dans une antenne, appelez le Centre de Planification de Chambéry, vous pouvez aussi laisser un message.

  • Faire l’amour la première fois, est-ce difficile ?

    Cela peut faire mal si :

    • la jeune fille est vierge : l'hymen peut être plus ou moins souple.
    • le frein du prépuce pour le garçon est trop court.
    • la jeune fille n'est pas à l'aise et appréhende le premier rapport est rarement le plus réussi !
    • le rapport est trop rapide : importance des préliminaires.
    • la jeune fille se force, même pour faire plaisir à l'autre.

    Cela peut être difficile si :

    • on a peur de ne pas être à la hauteur.
    • on culpabilise par rapport aux parents, à l'éducation.
    • il y a trop de désir ou de stress et que le rapport se passe trop vite.

    Pas de panique ! le premier rapport n'est pas toujours réussi, les rapports suivants seront plus harmonieux. Sinon ne pas hésiter à consulter, les raisons peuvent être d'ordre psychologique (cause émotionnelle) ou d'ordre physique (malformation ,mycose).

  • Est-ce que l’on doit tout faire par amour ?

    L'amour est libre, créatif, il n'existe pas de normes. L'important c'est qu'aucun des deux partenaires n'ait le sentiment d'être forcé ou humilié. Les seules limites sont le désir et le respect de chacun.

  • La jalousie est-ce un plus ou est-ce un risque ?

    Sentiment naturel quand on est amoureux. Il s'agit toujours d'un contrôle exercé sur l'autre : contrôle de sa tenue, ses sorties, ses ami(e)s...
    De façon excessive la jalousie représente un risque pour soi-même quand on en est envahi, pour l'autre (emprise, voire violence) et pour la relation : tensions qui peuvent entraîner une séparation.

  • Que peut-on penser de la sodomie ?

    Acceptée dans certaines cultures, désapprouvée dans d'autres, la sodomie est une pratique sexuelle (rapport anal) qui doit être voulue par les deux partenaires.
    Si elle est imposée c'est assimilable à un viol.
    Il n'y a pas de risque de grossesse sauf s'il n'y a pas eu de préservatif et que du sperme a coulé à l'entrée du vagin.
    Par contre, le risque d'Infections Sexuellement Transmises est important car la muqueuse anale plus fragile est une porte d'entrée possible pour les infections.

  • Que penser de la sexualité montrée dans les films pornos, internet et les DVD ?

    Il convient de garder un esprit critique par rapport à ce qui est montré.

    Les images peuvent être facilement truquées, ne correspondant pas à la réalité : taille du pénis, durée et fréquence des rapports, femmes soumises au plaisir de l'homme macho.

    Dans la réalité, la violence agressive ne fait pas partie de l'acte sexuel et l'intensité du plaisir ne se mesure pas à l'intensité des cris exprimés ni à la longueur du sexe masculin.

  • Abus sexuel à qui et où en parler ?

    « Mon corps c'est mon corps ».
    Tout attouchement ou pénétration sexuelle sous contrainte physique ou morale est interdit par la loi.
    La personne abusée est toujours une victime qui a besoin d'un soutien.
    La parole est libératrice du sentiment de culpabilité et de honte souvent rattachés à tort à ce souvenir douloureux.
    A qui en parler ? à toute personne de confiance prête à écouter sans juger : un médecin, l'infirmière scolaire ou universitaire, à  l'Assistante Sociale du collège ou du lycée, un professeur, un(e) ami(e), ou un membre de la famille.

  • Fellation, cunnilingus, caresses intimes, sont-elles des conduites à risque ?

    Oui, elles entrainent des risques de transmission d'Infections Sexuellement Transmises.

    Il faut donc penser à se protéger par un préservatif masculin pour une felletion ; par un préservatif féminin ou un carré de latex pour un cunnilungus.

    Le risque de traumatisme psychologique est évident si la pratique est imposée à l'autre.

    Les caresses intimes avec éjaculation de sperme à l'entrée du vagin, peuvent entraîner une grossesse, même s'il n'y a pas pénétration.


Retour à la page précédente

Préfecture de la Savoie - Mission départementale aux droits des femmes et à l'égalité Conseil départemental de la Savoie Ville de Chambéry Education Santé Savoie