Nuage de mots clés

72H Chrono - Contraception d'urgence Une question ? Dico

Ca m'est arrivé

J'aimerai prendre la pilule mais je n'ose pas en parler à ma mère car elle est âgée et souvent elle ne comprend pas. J'ai peur de tomber enceinte un jour.

QUESTIONS DE CONTRACEPTIONS

Le préservatif masculin

  • Le préservatif est resté dans le vagin de ma copine (ou on l’a retrouvé dans le lit) qu'est-ce que je dois faire ?
    • C'est sûrement que vous vous êtes retiré trop tard.
    • Quand on utilise un préservatif, il faut se retirer en tenant le préservatif à la base du pénis dès la fin de l'éjaculation
    • Il y a un risque de grossesse si votre amie ne prend pas la pilule (ou une autre contraception) actuellement : elle doit prendre une pilule d'urgence (ou pilule du lendemain).
    • Elle devra faire un test de grossesse 18 jours après cet incident.
    • Pensez à faire un dépistage des infections sexuellement transmises si besoin : si vous n'avez pas fait les dépistages que l'un de vous deux a déjà eu des rapports sexuels non protégés avec quelqu'un d'autre auparavant.
  • Si ma copine a ses règles et que l’on a une relation sexuelle, doit-on mettre un préservatif ?

    Oui si elle n'utilise pas la pilule (ou une autre contraception), il y a un risque de grossesse à tout moment du cycle et même pendant les règles.


    Et dans tous les cas, il y a aussi un risque d'infections sexuellement transmissibles si vous n'avez pas réalisé les dépistages.

  • Comment on utilise le préservatif masculin ?
    • Vérifiez la présence de la norme CE sur l'emballage.
    • Vérifiez que la date de péremption ne soit pas dépassée.
    • Déchirez l'emballage sur le côté après avoir repoussé le préservatif à l'intérieur de la pochette.
    • Pressez le bout du préservatif entre le pouce et l'index afin d'en chasser l'air, et placez le sur le pénis en érection.
    • Assurez-vous que la partie à dérouler soit bien à l'extérieur.
    • Déroulez vous-même ou avec l'aide de votre partenaire le préservatif jusqu'à la base du pénis.
    • Dès que l'éjaculation a eu lieu et avant la fin de l'érection, retirez-vous tout en tenant le préservatif à la base du pénis.
    • Retirez le préservatif.
    • Faites un nœud en son milieu avant de le jeter à la poubelle.
    • Utilisez un nouveau préservatif pour un nouveau rapport.
  • ...
Consulter la catégorie : Le préservatif masculin

Le préservatif féminin

  • Le préservatif féminin fait-il du bruit ?

    Oui en effet, il peut y avoir un petit bruit de froissement dû au polyuréthane.

  • Le préservatif féminin : En pratique

    Vous ne devez jamais utiliser les préservatifs masculin et féminin en même temps.
    Ils risquent de ne pas rester en place ou de se rompre.
    Quel avantage à utiliser le préservatif féminin :

    • Il peut être placé bien avant le rapport.
    • Le partenaire n'a pas besoin de se retirer immédiatement après l'éjaculation.
    • Ce dispositif ne comprime pas le sexe du garçon.
  • Le préservatif féminin : Mode d’emploi

    Dispositif en polyuréthane aussi efficace pour la contraception que pour la protection des infections sexuellement transmises et du sida.
    Il peut être installé bien avant le rapport sexuel et n'a pas besoin d'être retiré immédiatement après.

    • Avant de mettre le préservatif, vous devez choisir une position confortable : debout avec une jambe sur une chaise, assise ou couchée.
    • Après avoir déchiré l'emballage à la main et extrait le préservatif vous devez presser l'anneau interne du préservatif qui est le plus petit des anneaux, qui servira à l'introduire.
    • Introduisez soigneusement l'anneau interne dans le vagin en veillant bien à ce que le préservatif ne soit pas tordu.
    • Afin de le pousser aussi loin que possible, mettez votre index à l'intérieur du préservatif.
    • L'anneau externe doit rester en dehors du vagin et bien recouvrir la région des lèvres.
    • Au moment du rapport sexuel, vous devez bien guider avec votre main le pénis de votre partenaire à l'intérieur du préservatif. Vérifier qu'il n'entre pas à côté du préservatif.
    • Pour retirer le préservatif, tordez l'anneau externe et tirez le doucement de façon à fermer complètement l'ouverture du préservatif et empêcher le sperme de s'écouler. Remettez le ensuite dans son emballage et jetez le tout à la poubelle.
  • ...
Consulter la catégorie : Le préservatif féminin

La pilule

  • J’ai oublié ma pilule pendant deux ou trois jours

    Reprendre la dernière pilule oubliée et continuer la plaquette normalement.

    de plus:

    • Si j'ai eu des rapports dans les 5 derniers jours :je prends une contraception d'urgence (Pilule Du Lendemain).
    • Je demande à mon partenaire d'utiliser des préservatifs pendant les 7 jours qui viennent.
    • S'il me reste moins de 7 comprimés actifs dans ma plaquette j'enchaîne deux plaquettes sans arrêt (plaquette de 21 comprimés), ou je ne prends pas les comprimés placebos et reprend une nouvelle plaquette (plaquette de 28 comprimés).

     

  • Je prends la pilule et j'ai la diarrhée: suis-je toujours protégée?
    • Si c'est une seule fois : cela n'a pas d'importance.
    • Si cela dure plus d'une journée : utilisez des préservatifs pendant la durée des troubles et les 7 jours qui suivent.
    • Prenez la contraception d'urgence en cas de rapport non protégé dans les 5 jours précédant l'épisode de diarrhée.
  • La pilule : comment ça peut empêcher la survenue d’une grossesse ?

    La "pilule" est un comprimé composé d'hormones (progestérone avec ou sans œstrogène) qui ont pour action de « bloquer l'ovulation » c'est à dire de mettre les ovaires au repos pendant la période où on la prend.

    Ce comprimé se prend par la bouche, les hormones sont "digérées" et passent à travers la barrière intestinale puis dans le sang.
    A noter : pendant la semaine d'arrêt de pilule ou pendant les comprimés placebos, on est aussi protégé d'une grossesse.

    La "pilule" existe sous d'autres formes : Elles contiennent les mêmes hormones mais sur des supports différents.

    • le patch : sorte de pansement de 4X4 cm qui se colle sur la peau (partout sauf sur les seins). Les hormones fixées sur le patch passent à travers la peau puis dans le sang. Voir son mode d'emploi.
    • l'anneau vaginal contraceptif :anneau souple de 5cm de diamètre qui se place dans le fond du vagin. Les hormones passent à travers la paroi vaginale puis dans le sang. Voir son mode d'emploi.
    • l'implant : bâtonnet de 4 cm de long, qui ressemble à un fil de "scoubidou", porteur d'une hormone progestative. Il se glisse sous la peau de la face interne du bras, non dominant, après une anesthésie locale. L'hormone de l'implant passe dans la circulation sanguine située sous la peau. Il protège d'une grossesse pendant 3 ans. Voir son mode d'emploi.
  • ...
Consulter la catégorie : La pilule

Le patch contraceptif

  • Le patch contraceptif est-il efficace ?
    • Il est aussi efficace qu'une pilule s'il est bien utilisé.
    • Il est efficace dès la pose du 1er patch s'il est collé pendant les premiers jours des règles.
    • En cas de décollement, il est encore efficace 24 heures.
    • En cas de décollement pertiel ou total de plus de 24h :
    - recoller un nouveau patch en gardant le même jour de changement (le patch sera donc gardé moins longtemps)
    - pas de rapports sexuels ou rapports protégés pendant 7 jours
    - contraception d'urgence si rapport sexuel dans les 5 jours précédents le décollement
    • Si on change le patch avec 1 jour de retard, cela n'a pas d'importance, mais reprendre le jour habituel pour le prochain patch.
  • Est-ce que je peux prendre une douche avec un patch contraceptif ?

    Oui, la douche, le bain, la piscine et les bains de mer sont possibles.

  • A quoi sert un Centre de Planification et d’Education Familiale ?

    Attention, en Savoie, il n'y a pas de "Planning Familial" mais des Centres de Planification.

    Dans les centres de planification, on trouve des professionnels : Médecin, Assistante d'Accueil, Conseillère Conjugale et Sage-femme.

    Qui proposent :

    • Des informations et consultations médicales pour une contraception (pilule, préservatifs...), une contraception d'urgence ( pilule du lendemain).
    • Des informations sur la sexualité
    • Des tests
      • de grossesse (si les règles sont en retard ou anormales).
      • pour le VIH/SIDA et les Infections Sexuellement Transmises.
    • Des entretiens
      • en cas de difficulté de relation avec l'ami(e), ou les parents.
      • de réflexion en cas de grossesse.

    Les consultations sont gratuites et confidentielles. Il n'est pas nécessaire d'avoir l'autorisation des parents.

    Les contraceptifs sont gratuits pour les mineurs et les jeunes en difficulté financière.
    Les entretiens, la contraception d'urgence, les tests de grossesse,  les tests pour les IST, le VIH/SIDA sont gratuits pour tous.

    A Chambéry : le centre est ouvert du lundi matin au jeudi soir

    Mais dans les autres villes, ce sont des antennes de Planification qui sont ouvertes seulement pendant les heures de cours, mais,
    à Aix les Bains, Albertville , Bourg St Maurice et Moûtiers il est possible de consulter entre 12 et 14H.
    Essayez d'en parler à l'infirmière scolaire, au CPE, à un surveillant ou à l'Assistante sociale du collège pour avoir une autorisation de sortie.

    Le Centre de Planification peut établir un justificatif pour le collège ou le lycée
    Essayez d'y aller pendant les vacances.


    En cas de soucis, téléphonez .

    Si personne ne vous répond au téléphone dans une antenne, appelez le Centre de Planification de Chambéry, vous pouvez aussi laisser un message.

  • ...
Consulter la catégorie : Le patch contraceptif

L'anneau vaginal contraceptif

  • L’anneau vaginal contraceptif peut-il tomber ? et que faire alors ?

    Le rincer à l'eau claire et le remettre en place immédiatement.
    C'est très rare car l'anneau se place dans la partie supérieure du vagin qui est horizontale et que
    les muscles du périnée maintiennent l'anneau en place.

     

  • Quels sont les avantages de l’anneau contraceptif ?
    • Mise en place facile,
    • Moins de risque d'oubli qu'avec la pilule,
    • Les cycles sont très réguliers,
    • Il diminue l'abondance des règles, leur durée; les règles sont moins douloureuses.
    • Pour une jeune fille qui vomit facilement, l'efficacité contraceptive reste assurée (au contraire de la pilule).
    • Si on ne veut pas avoir ses règles, on n'observe pas de pause et on replace un nouvel anneau le jour même du retrait de l'anneau précédent.
  • Quels sont les effets secondaires de l’anneau contraceptif ?

    Comme avec toutes les contraceptions hormonales, il peut arriver : des nausées, une prise de poids, des douleurs dans les seins, des maux de tête.

  • ...
Consulter la catégorie : L'anneau vaginal contraceptif

L'implant contraceptif

  • Comment seront les règles avec l’implant contraceptif ?
    • Les règles peuvent être irrégulières, survenant sans « prévenir ».
    • Les règles peuvent disparaître : ce n'est pas une complication, c'est parce que la muqueuse de l'utérus se développe très peu et qu'elle est entretenue en permanence par l'hormone de l'implant : la progestérone. Cette muqueuse ne tombe pas, il n'y a donc pas de règles.
      Les règles reviendront dès le retrait de l'implant contraceptif.
    • Les règles peuvent être peu abondantes mais très longues. Il faut savoir patienter, si elles durent trop longtemps, plusieurs mois par exemple, on retirera l'implant.

     

  • A quoi sert un Centre de Planification et d’Education Familiale ?

    Attention, en Savoie, il n'y a pas de "Planning Familial" mais des Centres de Planification.

    Dans les centres de planification, on trouve des professionnels : Médecin, Assistante d'Accueil, Conseillère Conjugale et Sage-femme.

    Qui proposent :

    • Des informations et consultations médicales pour une contraception (pilule, préservatifs...), une contraception d'urgence ( pilule du lendemain).
    • Des informations sur la sexualité
    • Des tests
      • de grossesse (si les règles sont en retard ou anormales).
      • pour le VIH/SIDA et les Infections Sexuellement Transmises.
    • Des entretiens
      • en cas de difficulté de relation avec l'ami(e), ou les parents.
      • de réflexion en cas de grossesse.

    Les consultations sont gratuites et confidentielles. Il n'est pas nécessaire d'avoir l'autorisation des parents.

    Les contraceptifs sont gratuits pour les mineurs et les jeunes en difficulté financière.
    Les entretiens, la contraception d'urgence, les tests de grossesse,  les tests pour les IST, le VIH/SIDA sont gratuits pour tous.

    A Chambéry : le centre est ouvert du lundi matin au jeudi soir

    Mais dans les autres villes, ce sont des antennes de Planification qui sont ouvertes seulement pendant les heures de cours, mais,
    à Aix les Bains, Albertville , Bourg St Maurice et Moûtiers il est possible de consulter entre 12 et 14H.
    Essayez d'en parler à l'infirmière scolaire, au CPE, à un surveillant ou à l'Assistante sociale du collège pour avoir une autorisation de sortie.

    Le Centre de Planification peut établir un justificatif pour le collège ou le lycée
    Essayez d'y aller pendant les vacances.


    En cas de soucis, téléphonez .

    Si personne ne vous répond au téléphone dans une antenne, appelez le Centre de Planification de Chambéry, vous pouvez aussi laisser un message.

  • Où est-ce qu’on place l’implant contraceptif ?

    Juste sous la peau.

    Dans la face interne du bras non dominant, 6 à 8 cm au dessus du pli du coude.

  • ...
Consulter la catégorie : L'implant contraceptif

Le stérilet au cuivre

Consulter la catégorie : Le stérilet au cuivre

Contraception d'urgence

  • On a combien de temps pour prendre la contraception d’urgence ?

    1/ pilule d'urgence

    Norlevo

    On a 3 jours pour la prendre, après une relation sexuelle non protégée ou mal protégée, pour éviter une grossesse.
    Mais, plus on la prend rapidement, plus elle est efficace.

    Ellaone

    On a 5 jours pour la prendre, après une relation sexuelle non protégée ou mal protégée, pour éviter une grossesse.
    Mais, plus on la prend rapidement, plus elle est efficace.

    2/ le DIU ou Stérilet d'urgence

    on a 5 jours pour le faire placer par un médecin

  • Où peut-on trouver la contraception d’urgence ?

    1/  La pilule d'urgence Norlévo et Ellaone :

    • pour les mineures : gratuite en pharmacie, dans un centre de planification ou auprès de l'infirmière scolaire ou universitaire
    • pour les majeures : gratuite en pharmacie sur ordonnance (sinon payante, environ 5 à 10 euros), gratuite en centre de planification ou auprès de l'infirmière scolaire ou universitaire

    2/  Le DIU ou stérilet d'ugence

    • nécessite une consultation médicale et une ordonnance
    • s'achète en pharmacie
    • peut être donné par le centre de planification
  • Combien coûte la contraception d’urgence ?

     

    1/  La pilule d'urgence Norlévo et Ellaone :

    • pour les mineures : gratuite en pharmacie, dans un centre de planification ou auprès de l'infirmière scolaire ou universitaire
    • pour les majeures : gratuite en pharmacie sur ordonnance (sinon payante, environ 5 à 10 euros), gratuite en centre de planification ou auprès de l'infirmière scolaire ou universitaire

    2- Le DIU ou stérilet d'urgence

    • 35€, en pharmacie, délivré sur ordonnance médicale et remboursé.
    • délivré gratuitement  , si besoin est, en centre de planification.
  • ...
Consulter la catégorie : Contraception d'urgence

Test de grossesse

  • A quoi sert un Centre de Planification et d’Education Familiale ?

    Attention, en Savoie, il n'y a pas de "Planning Familial" mais des Centres de Planification.

    Dans les centres de planification, on trouve des professionnels : Médecin, Assistante d'Accueil, Conseillère Conjugale et Sage-femme.

    Qui proposent :

    • Des informations et consultations médicales pour une contraception (pilule, préservatifs...), une contraception d'urgence ( pilule du lendemain).
    • Des informations sur la sexualité
    • Des tests
      • de grossesse (si les règles sont en retard ou anormales).
      • pour le VIH/SIDA et les Infections Sexuellement Transmises.
    • Des entretiens
      • en cas de difficulté de relation avec l'ami(e), ou les parents.
      • de réflexion en cas de grossesse.

    Les consultations sont gratuites et confidentielles. Il n'est pas nécessaire d'avoir l'autorisation des parents.

    Les contraceptifs sont gratuits pour les mineurs et les jeunes en difficulté financière.
    Les entretiens, la contraception d'urgence, les tests de grossesse,  les tests pour les IST, le VIH/SIDA sont gratuits pour tous.

    A Chambéry : le centre est ouvert du lundi matin au jeudi soir

    Mais dans les autres villes, ce sont des antennes de Planification qui sont ouvertes seulement pendant les heures de cours, mais,
    à Aix les Bains, Albertville , Bourg St Maurice et Moûtiers il est possible de consulter entre 12 et 14H.
    Essayez d'en parler à l'infirmière scolaire, au CPE, à un surveillant ou à l'Assistante sociale du collège pour avoir une autorisation de sortie.

    Le Centre de Planification peut établir un justificatif pour le collège ou le lycée
    Essayez d'y aller pendant les vacances.


    En cas de soucis, téléphonez .

    Si personne ne vous répond au téléphone dans une antenne, appelez le Centre de Planification de Chambéry, vous pouvez aussi laisser un message.

  • Mon test de grossesse est négatif
    • Il n'y a pas de grossesse, vous n'êtes pas enceinte
    • Pour que ce test soit sûr, il faut qu'il soit fait 18 jours au moins après le dernier rapport non protégé.
    • Si vous avez fait ce test- à cause d'un problème de préservatif , relisez le mode d'emploi du préservatif.
    • Si c'est à cause d'un oubli de pilule : reportez vous à la conduite à tenir en cas d'oubli de pilule.
    • Si les rapports n'étaient pas protégés et que vous ne voulez pas être enceinte : une contraception régulière serait moins stressante (pilule ou autre...)

    Pour cela vous pouvez en parler à votre infirmière scolaire, ou consulter votre médecin ou le Centre de Planification Familiale le plus proche.

     

  • Votre test de grossesse est positif : vous êtes enceinte, vous désirez cette grossesse

    Parlez en avec vos parents, ou votre médecin, ou le centre de planification le plus proche qui vous guideront et vous accompagneront dans vos démarches.

    Si vous êtes jeune ou en difficulté, une sage-femme de PMI peut vous aider. Il en existe une par secteur ; demandez ses coordonnées au centre de planification.

    Quelque soit votre âge ( même si vous êtes mineure), nul ne peut vous obliger à faire une interruption de grossesse.

  • ...
Consulter la catégorie : Test de grossesse

Interruption Volontaire de Grossesse

  • Que faire si je suis enceinte et que je ne veux pas garder la grossesse ?

    Contacter rapidement un centre de Planification afin de rencontrer quelqu'un pour s'informer ou parler de sa décision, ou contacter directement le service d'orthogénie ou le service maternité de l'hôpital le plus proche, ou le médecin traitant.
    Il existe un service d'orthogénie au centre hospitalier de Chambéry. Tel 04 79 96 50 83.

    Contacter le service Maternité des hôpitaux suivants en précisant que vous souhaitez une interruption volontaire de grossesse :

    • Au centre hospitalier d'Aix les bains. Tel 04 79 88 61 13
    • Au centre hospitalier d'Albertville. Tel 04 79 89 55 46
    • Au centre hospitalier de Bourg Saint Maurice. Tel 04 79 41 79 28
    • Au centre hospitalier de St Jean de Maurienne. Tel 04 79 20 60 75
  • Comment savoir si je suis enceinte ?

    En faisant un test de grossesse.

    soit urinaire :

    • on peut l'acheter sans ordonnance en pharmacie ou en supermarché : 2 à 10€ environ, non remboursé.
    • On peut le faire gratuitement en Centre de Planification , auprès de l'infirmière scolaire ou universitaire, ce qui vous permettra de rencontrer quelqu'un pour en parler.

    soit sanguin : dans un laboratoire. Environ 15€, remboursé sur ordonnance médicale.

    Dans tous les cas, attendre 15 jours après le rapport non protégé pour que le test de grossesse soit fiable.

  • Jusqu’à quelle date de grossesse peut-on faire une IVG en France ?

    En France, un avortement peut se pratiquer jusqu'à 14 semaines après le début des dernières règles : 14 semaines d'aménorrhée mais il est préférable de faire les démarches le plus tôt possible.
    La date précise de la grossesse sera indiquée par une échographie faite dans un cabinet de radiologie ou chez un gynécologue où à l'hôpital.

    L'échographie est :

    • gratuite pour les mineures
    • remboursée par la sécurité sociale sur ordonnance médicale pour les majeures.
  • ...
Consulter la catégorie : Interruption Volontaire de Grossesse

Situations à risque

  • A quoi sert un Centre de Planification et d’Education Familiale ?

    Attention, en Savoie, il n'y a pas de "Planning Familial" mais des Centres de Planification.

    Dans les centres de planification, on trouve des professionnels : Médecin, Assistante d'Accueil, Conseillère Conjugale et Sage-femme.

    Qui proposent :

    • Des informations et consultations médicales pour une contraception (pilule, préservatifs...), une contraception d'urgence ( pilule du lendemain).
    • Des informations sur la sexualité
    • Des tests
      • de grossesse (si les règles sont en retard ou anormales).
      • pour le VIH/SIDA et les Infections Sexuellement Transmises.
    • Des entretiens
      • en cas de difficulté de relation avec l'ami(e), ou les parents.
      • de réflexion en cas de grossesse.

    Les consultations sont gratuites et confidentielles. Il n'est pas nécessaire d'avoir l'autorisation des parents.

    Les contraceptifs sont gratuits pour les mineurs et les jeunes en difficulté financière.
    Les entretiens, la contraception d'urgence, les tests de grossesse,  les tests pour les IST, le VIH/SIDA sont gratuits pour tous.

    A Chambéry : le centre est ouvert du lundi matin au jeudi soir

    Mais dans les autres villes, ce sont des antennes de Planification qui sont ouvertes seulement pendant les heures de cours, mais,
    à Aix les Bains, Albertville , Bourg St Maurice et Moûtiers il est possible de consulter entre 12 et 14H.
    Essayez d'en parler à l'infirmière scolaire, au CPE, à un surveillant ou à l'Assistante sociale du collège pour avoir une autorisation de sortie.

    Le Centre de Planification peut établir un justificatif pour le collège ou le lycée
    Essayez d'y aller pendant les vacances.


    En cas de soucis, téléphonez .

    Si personne ne vous répond au téléphone dans une antenne, appelez le Centre de Planification de Chambéry, vous pouvez aussi laisser un message.

  • Est-ce qu’il existe des situations à risques avec les drogues et l’alcool ?

    Effectivement il y a des situations à risques liées à ces substances.

    • Les agressions sexuelles sont facilitées par la drogue et l'alcool même quand on les consomme de manière volontaire.
    • La vulnérabilité : ces produits rendent plus vulnérable.
      Il y a une perte de contrôle, une somnolence, les muscles se relâchent. Dans ces conditions, il n'est pas possible de réagir et d'empêcher une agression sexuelle.
    • La perte de la mémoire : la plupart des drogues et même l'alcool peuvent entrainer une perte de la mémoire, et effacer ce qui s'est passé dans une soirée. Il est souvent difficile de se rappeler qu'une agression a été commise. Même si la mémoire n'a pas été totalement effacée, il est souvent très dur de se rappeler de tous les évènements qui ont eu lieu et de savoir s'il y avait consentement ou non.
    • La détection des drogues : les drogues facilitant les agressions sexuelles sont très souvent indétectables car elles disparaissent très vite de l'organisme. Il est important de déclarer une agression sexuelle le plus tôt possible à un médecin ou à la police pour trouver des traces de drogues.
      On appelle ces substances les drogues du viol ou du violeur.
    • Les drogues produisent les mêmes effets que l'alcool : les victimes ont souvent eu l'impression d'avoir été ivres et elles n'ont pas réalisé que quelque chose n'allait pas. Le lendemain, elles ont oublié ce qui s'est passé.
    • Le GHB : est un produit stupéfiant utilisés pour favoriser les relations forcées. Le produit est parfois mis dans un verre à l'insu de la victime. La personne oublie ce qui s'est passé au cours des dernières heures vécues.
    • L'alcool : La consommation d'alcool et l'état d'ébriété développe le risque de se faire agresser sexuellement. Le risque d'évanouissement et la perte de contrôle rendent plus vulnérable. On peut rappeler que quand une personne est trop ivre pour donner son consentement, une autre ne doit pas en profiter.
    • Le cannabis-marijuana-haschich : même si ces effets sont différents des autres drogues, le cannabis est la deuxième drogue trouvée chez les victimes d'agressions sexuelles.
    • Les autres drogues : lorsque l'on consomme de la drogue, le comportement se trouve-t-il modifié ?
      • On peut accepter une relation sexuelle avec une personne qui ne nous intéresse pas
      • On peut être la victime d'une agression sexuelle.
      • On peut ne pas remarquer les signes d'une d'agression
      • Sous l'influence de la drogue certains caractères se modifient et une personne qui est généralement très gentille peut se montrer plus agressive et conduire à une relation sexuelle forcée ou violente.
    • La combinaison drogue et alcool accentue les effets et rend encore plus vulnérable.
  • Est-ce que la consommation de drogues et/ou d’alcool présentent un risque pour la sexualité ?

    Il existe des risques pour sa sexualité quand on consomme de la drogue et/ou de l'alcool.

    • Il y a le risque de grossesse pour une jeune fille qui prend la pilule, si elle vomit ou si elle a la diarrhée, ce qui arrive fréquemment lorsqu'il y a consommation de drogue et/ou d'alcool.
    • Dans ce cas de figure, il est recommandé de prendre la contraception d'urgence et d'utiliser des préservatifs dans les 8 jours qui suivent.

     

     

  • ...
Consulter la catégorie : Situations à risque

Infections Sexuellement Transmissibles - SIDA

  • Comment sait- on si l'on a une Infection Sexuellement Transmissible ?

    Le plus souvent, il n'y a aucun signe
    Donc, penser à faire un dépistage si l'on a eu des relations sexuelles non protégées par un préservatif.

    Mais on peut avoir:

    • pour les garçons
      • un écoulement de pus par le pénis
      • des brûlures en urinant
      • des douleurs au moment des rapports
      • un bouton, des verrues sur le sexe
      • des ganglions dans l'aine

     

    • pour les filles
      • un écoulement de sang en dehors des règles
      • des maux de ventre
      • des brûlures vulvaires ou vaginales
      • des douleurs au moment des rapports
      • des pertes vaginales anormales, jaunes ou malodorantes
      • des boutons, des verrues sur le sexe.
      • des ganglions dans l'aine

    Consulter :

    • un centre de dépistage(anonyme et gratuit)
    • un centre de planification (confidentiel et gratuit)
    • un médecin généraliste de ville
  • Comment on dépiste/découvre une Infection Sexuellement transmissible ?
    • Chez les filles
      • prise de sang  et
      • auto test vaginal : prélèvement vaginal à l'aide d'un coton tige fait par la jeune fille au Centre de dépistage ou au Centre de Planification.
      • frottis à partir de 25 ans.

     

    • Chez les garçons
      • prise de sang et
      • analyse d'urines

    Si besoin, un examen des organes génitaux peut-être fait par un médecin pour les jeunes filles ou les jeunes gens

     

    Ces tests sont proposés gratuitement dans les centres de dépistages et dans les centres de planification

  • Comment éviter le VIH-SIDA ?
    • le préservatif est la seule protection efficace lors des rapports sexuels pour se protéger d'une contamination par le virus du SIDA
    • Le port du préservatif doit être un réflexe lors de toute nouvelle rencontre.
    • Le préservatif protège du VIH/SIDA mais aussi des autres infections sexuellement transmises syphilis, chlamydia, hépatite B...
    • Le préservatif est un moyen de contraception à part entière s'il est bien utilisé.
  • ...
Consulter la catégorie : Infections Sexuellement Transmissibles - SIDA

Le Vaccin Gardasil

Consulter la catégorie : Le Vaccin Gardasil

Fécondité stérilité

  • Est-ce que la pilule rend stérile ?

    Non, la pilule ne rend pas stérile.

    Elle ne fait que bloquer momentanément les ovaires qui reprennent leur fonctionnement normal dès l'arrêt de pilule.
    On voit même des jeunes filles qui sont enceintes avec un seul oubli de pilule après des années de prise de pilule.

  • On m’a dit que la période fertile chez une fille c’est l’ovulation : comment la repérer ?

    La date de survenue de l'ovulation est variable d'un mois à l'autre surtout chez les jeunes filles.
    On ne peut donc pas faire de calcul
    .

    On peut repérer l'ovulation par une courbe de température : prise de température tous les matins pendant plusieurs mois. Cette méthode est utilisée quand on veut être enceinte.

    Pour éviter une grossesse, il ne faut pas essayer de faire des calculs mais plutôt utiliser une méthode de contraception fiable.
    Parlez-en à votre médecin ou au centre de planification.

  • La méthode de retrait est-elle sûre ?

    Le retrait consiste pour un garçon à se retirer hors du vagin juste avant l'éjaculation.

    Cette méthode comporte un risque élevé de grossesse car :

    • elle est difficile à maîtriser.
    • le garçon peut ne pas sentir un premier écoulement de sperme qui survient avant la vraie éjaculation

    Une goutte de sperme contient des millions de spermatozoïde.

     

  • ...
Consulter la catégorie : Fécondité stérilité

Pour aller plus loin : Sexualité

  • La jalousie est-ce un plus ou est-ce un risque ?

    Sentiment naturel quand on est amoureux. Il s'agit toujours d'un contrôle exercé sur l'autre : contrôle de sa tenue, ses sorties, ses ami(e)s...
    De façon excessive la jalousie représente un risque pour soi-même quand on en est envahi, pour l'autre (emprise, voire violence) et pour la relation : tensions qui peuvent entraîner une séparation.

  • Que peut-on penser de la sodomie ?

    Acceptée dans certaines cultures, désapprouvée dans d'autres, la sodomie est une pratique sexuelle (rapport anal) qui doit être voulue par les deux partenaires.
    Si elle est imposée c'est assimilable à un viol.
    Il n'y a pas de risque de grossesse sauf s'il n'y a pas eu de préservatif et que du sperme a coulé à l'entrée du vagin.
    Par contre, le risque d'Infections Sexuellement Transmises est important car la muqueuse anale plus fragile est une porte d'entrée possible pour les infections.

  • Abus sexuel à qui et où en parler ?

    « Mon corps c'est mon corps ».
    Tout attouchement ou pénétration sexuelle sous contrainte physique ou morale est interdit par la loi.
    La personne abusée est toujours une victime qui a besoin d'un soutien.
    La parole est libératrice du sentiment de culpabilité et de honte souvent rattachés à tort à ce souvenir douloureux.
    A qui en parler ? à toute personne de confiance prête à écouter sans juger : un médecin, l'infirmière scolaire ou universitaire, à  l'Assistante Sociale du collège ou du lycée, un professeur, un(e) ami(e), ou un membre de la famille.

  • ...
Consulter la catégorie : Pour aller plus loin : Sexualité

Pour aller plus loin : Que dit la loi ?

  • Qu’appelle t-on mutilation sexuelle ?
    • l'excision : c'est une mutilation génitale qui consiste à couper tout ou partie du clitoris et des grandes lèvres du sexe de la femme. Cette pratique est formellement interdite par la loi.
    • l'infibulation : les grandes lèvres sont cousues.

    En France, ces pratiques sont interdites et condamnées par des peines de prison.

  • La prostitution qu’est-ce que c’est ?

    C'est le commerce du sexe et c'est une violence à l'égard des femmes et des hommes qui « louent » leur corps, ou « offrent un service » aux clients.

    En France :

    • le proxénétisme : le fait de tirer des revenus de la prostitution
    • le racolage : appâter le client
    • Ces deux délits sont réprimés par la loi.

    La loi du 4 mars 2002 dit que le client d'un mineur prostitué est passible de prison, en France comme à l'étranger.

  • Qu’est-ce qu’un pédophile ?

    Un adulte attiré sexuellement par les enfants. Cette attitude est condamnée par la loi.
    En cas d'agressions en parler à un adulte de confiance : parent, professeur, infirmière scolaire, médecin, assistante sociale qui pourra vous aider dans la démarche auprès du commissariat de police.

  • ...
Consulter la catégorie : Pour aller plus loin : Que dit la loi ?
Préfecture de la Savoie - Mission départementale aux droits des femmes et à l'égalité Conseil départemental de la Savoie Ville de Chambéry Education Santé Savoie